. . . .

Cheikh Mustapha EL Hassar (Bahar)

Né le 21 Mars 1917 à Alger, Mustapha Bahar plus connu sous le nom de Mustapha El Hassar a vécu sa tendre enfance dans un milieu musical très favorable au sein de sa propre famille d’abord et ensuite dans une atmosphère traditionnelle à la Casbah d’Alger, cette cité historique Algérienne classée patrimoine culturel mondial.

Disciple de Cheikh Mohamed Sfinja, et fin connaisseur lui-même, Cheikh Mohamed El Hassar fréquentait assidûment les Cheikhs prestigieux de l’époque. Les Cheikh Omar Zemouri dit Hibi, Mohamed Sgheir Benguergoura, Ahmed Sebti, Mohamed et Mustapha Bahar ont été ses élèves les plus méritants. Dés son jeune âge, Mustapha Bahar apprend à jouer du Fhel, du Violon et de la Mandoline.

C’est la Mandoline qui deviendra, alternée avec le Violon Alto, son instrument de prédilection, durant toute sa riche carrière. Cheikh Mustapha El Hassar assistait régulièrement aux réunions amicales et artistiques organisaient par son père tout en mémorisant les contours et le contenu des œuvres musicales interprétées.

Musicien jouant admirablement de la « Snitra » ou Mandoline, il rejoint en 1947 l’ensemble de musique andalouse dirigé par Cheikh Mohamed Fekhardji,  institué au sein de Radio Algérie de l’ORTF en 1946. Après l’Indépendance Nationale, il devint  membre de l’Orchestre de musique Andalouse de la RTA, dirigé d’abord par Cheikh Abderezak Fekhardji et ensuite par Mustapha Skandrani.

Monday the 23rd. | Home | Joomla 3 Templates Joomlaskins