L’ensemble « Aftab » du Pakistan : Les splendeurs du chant soufi « Le Qawwali »

L’ensemble « Aftab » du Pakistan, a animé hier un spectacle du chant sacré soufi de Pakistan « Le Qawwali », dans une ambiance festive devant un public nombreux. Accueilli à l’Opéra d’Alger dans le cadre  de la clôture de la 12e édition du Festival international de musique andalouse et des musiques anciennes.

Le chant Quawwali, réparti sur une heure de temps, a réuni, en  cinq musiciens professionnels  à la voix d’or accompagnés d’une instrumentation variée telles que : la vielle indienne ou le Sarangi, Roubab Afghani ou Afghani Rabab, Armonium et la « Tabla Dama ». Ces derniers ont brillé, au cours de cette soirée en interprétant  ce chant Qawwali qui est un genre musical populaire chanté en Inde et au Pakistan, exprimant une  dévotion islamique soufie.

 

Le chanteur Pakistanais, Shuaïb Aftab Ahmad Mushtaq a, pour sa part,  a  interprété un chant parsemé par des louanges  évoquant  Dieu et le Prophète, entamant la deuxième partie du spectacle par un mode musical, aussi spirituel interprété dans les mausolées suivie de la chanson « Joulilan » et quelques chansons  interprétées dans un concept musical basé sur plusieurs genres.

L’ensemble Aftab est né de la rencontre entre les trois frères « Mushtaq » et les deux musiciens voyageurs Fady Zakar, un musicien multi-instrumentaliste qui étudie les musiques en Aphganistan et « Ioannis Kasaras. C’est un voyageur et musicien qui complète sa formation avec des instruments de sa conception et fabrication.

Cet ensemble spécialisé  dans les musiques des traditions pakistanaises, afghanes, pashtounes et indiennes  a subjugué l’assistance avec sa richesse instrumentale et sa voix en or, offrant une résonance chaleureuse de cœur et d’âme.

 C’est du plus haut des sommets de l’Hazara que les frères caravaniers,

Selon,  Shuaïb Aftab Ahmad Mushtaq ce chant Qawwali a pu gagner une renommée internationale : « Il est interprété, aussi par les porteurs de traditions en Egypte basé sur des paroles d’amour et de piété », a-t-il fait savoir.

A propos des maitres du Qawwali, notre interlocuteur a indiqué que  le maitre « Nusrta Fateh Ali Khan » était le héraut du Qawwali.

De son côté, le musicien, Fady Zakar  a affirmé que le chant Qawwali est toujours vivant, ajoutant que ce chant désigne un genre musical propre à l’Inde et au Pakistan : « Il s’agit, en fait d’un chant religieux destiné à véhiculer le message de la poésie soufie », fera t-il encore remarquer.

A propos de son parcours, Fady Zakar  précise qu’il voyage  en Inde à la frontière du Pakistan et en Afghanistan pour s’approfondir dans ces styles musicaux soufis

Anis-D

Sunday the 27th. | Home | Joomla 3 Templates Joomlaskins