Ensemble Mehmet Kemiksiz de Turquie : Soufisme et spiritualité

L’Ensemble Mehmet Kemiksiz de Turquie s’est produit,  dimanche soir, sur les planches de l’Opéra  Boualem Bessaih de Ouled Fayet, dans le cadre de la tenue de la 12 e du Festialgerie.

 Dés les premières notes jouées,  le public est déjà conquis. Il est transporté dans un univers  plein  de mysticisme et de spiritualité. Les voix  masculines se sont élevées pour interpréter quelques  morceaux musicaux divins, aidés en cela par le  brillant jeu instrumental  traditionnel.

En effet, les convives ont pu apprécier à sa juste valeur les quelques escales musicales, relevant du siècle ottomane. Le  programme choisi s’est distingué par une  diversité et une richesse musicale, appartenant à  la civilisation musulmane. Durant plus d’une heure les musiciens ont  décliné quelques poésies, signés par de grands penseurs et artistes turques, à l’image de  Mevlânâ Djalal ud-Dîn Rûmî à Yunus Emre, de Hadji Bektash Velî. L’Ensemble a également, interprété quelques piéces, émanant de grands noms du mysticisme du vingtième siècle dont entre autres Dede Efendi et Sa’deddin Kaynak. Cette adoration au Dieu Le  Tout Puissant, le chef d’orchestre Mehmet Kemiksiz a su l’a  l’acheminé au public et ce, à  travers sa puissante voix.  Chapeau bas, également pour  ces vocalistes qui se sont spécialisés dans  la mémorisation du Coran et ayant suivi des cours sous la houlette des plus grands maîtres de la musique classique turque

Au delà de la brillante interprétation, les présents, ont pu découvrir d’anciens instruments musicauxutilisés dans les groupes de musique classique turque et dans les couvents soufis (tekke). Parmi ces derniers citons entre autres le ney (flûte oblique en roseau), tanbur (luth à manche long), kementché, rebab (vièles), kanun (cithare), kudûm, bendir, dâire (percussions). 

Sunday the 27th. | Home | Joomla 3 Templates Joomlaskins