Tutari Bayashi du Japon : Un art millénaire

Un art millénaire, un chant folklorique  précieux des différentes régions du Japon a été donné, samedi soir à l’Opéra d’Alger dans le cadre de 12e édition du Festival international de la musique andalouse et des musiques anciennes,  qui se poursuit jusqu’au 25 décembre prochain.

 Un public était satisfait, samedi dernier à l’occasion de la présentation du spectacle assuré par le duo «Tutari Bayashi » venus du  Japon. Ce spectacle a régné une ambiance chaleureuse et ce dés lors que les quelques coups de tambours sont donnés par l’artiste japonaise  Emiko Ota. Cette dernière a  su subjuguer le public par le chant et par le Taiko.

 

Le duo d’artistes Emiko Ota et Hideaki Tsuji commence le spectacle par d’autres coups de tambour japonais.

L’artiste japonais, Hideaki Tsuji a exprimé les différentes intonations vocales en exécutant des sensations de joie et de bonheur  à travers le Shamisen (Luth à trois cordes).

Le public  a accordé une nette attention surtout devant les notes et les voix relatives des deux artistes japonais en interprétant les plus populaires des « Minyö » et les chants folkloriques du sud du Japon pour exprimer, en fait la joie, la ville quotidienne, la cueillette des feuilles du thé. Certains tableaux sont humoristiques. Le public a été convié à un voyage au cœur du Japon  en découvrant, notamment, les différents instruments et musiques traditionnelles de ce surprenant pays.

Rencontré, en fin de la soirée, l’artiste Hideaki Tsuji  a précisé que son duo exécute les chants folkloriques et  populaires des minyö, ajoutant que cet art est très chanté au Japon.

A propos de sa participation au Festival, l’artiste n’a pas caché sa joie de participer à ce rendez-vous musical, affirmant que cette manifestation culturelle  lui permet de découvrir d’autres genres musicaux et de connaitre les différents instruments mal connus au Japon.

 

Anis. D

Tuesday the 13th. | Home | Joomla 3 Templates Joomlaskins