Ouverture du 12e Festival international de musique andalouse et des musiques anciennes "FestivAlgérie" à l'Opéra d'Alger Boualem-Bessaïh:

Naguib Kateb satisfait, Imène Sahir et Nesrine Ghenime honorées

           Avec deux troupes de la République de Croatie et la Fédération de Russie, les étoiles montantes de la chanson andalouse, Imène Sahir et Nesrine Ghenime, accompagnées par l'Orchestre national féminin de l'Opéra d'Alger, ont ouvert mercredi, le 12e Festival international de musique andalouse et des musiques anciennes "FestivAlgérie" à l'Opéra d'Alger Boualem-Bessaïh, livrant deux prestations de haute facture, qui ont mis en valeur la rigueur académique observée par chef d'orchestre Naguib Kateb, ainsi que le talent et le professionnalisme des 18 musiciennes, sur scène, dans leurs belles tenues traditionnelles. 

 

           Très honorée d'avoir été choisie pour cette grande soirée inaugurale, Imène Sahir, s'est dite satisfaite de sa prestation et heureuse d'avoir collaboré avec l'ensemble des musiciennes de l'Orchestre national féminin de l'Opéra d'Alger, soulignant au passage, que le public de connaisseurs qu'elle venait d'enchanter était magnifique et qu'il lui avait procuré une énergie positive, concluant par son intention de prendre un petit congé des prestations scéniques pour pouvoir finir de préparer son troisième opus, après ses deux premiers, "Nouba Ghrib" et "Hawzi M'Dih". 

           Nesrine Ghenime, dont ce fut la première prestation à l'Opéra d'Alger, a pour sa part, déclaré être impressionnée par la solennité des lieux, se disant très heureuse et très honorée d'avoir été choisie pour être au devant de la scène pour animer, de surcroît, l'ouverture d'un aussi grand évènement, rappelant que le choix de son programme aura été difficile car il devait d'être en lien avec la thématique du 12e FestivAlgérie. 

            Satisfait de la prestation qu'ont livré les musiciennes de l'Orchestre national féminin de l'Opéra d'Alger, Naguib Kateb qui œuvre à la sauvegarde et la promotion du patrimoine de la musique andalouse est, par ailleurs, revenu sur la préparation du spectacle qui devait satisfaire le choix des programmes de Imène Sahir et de Nesrine Ghenime, avec la nécessité de répondre aux exigences que revêt l'organisation d'un tel évènement avec tous les objectifs tracés par le commissaire Aissa Rahmaoui et son équipe. "Nous devions présenter un répertoire classique en collaboration avec les chanteuses et en adéquation avec le festival", a-t-il souligné, faisant remarquer que la rencontre avec d'autres genres de musiques permettait au public de découvrir d'autres cultures, ce qui constitue en soi, le rapprochement entre les peuples. "Ce sont toutes des musiques du Moyen Âge et cela n'échappe pas aux plus érudits qui font la comparaison et saisissent la pertinence des particularités propres à chaque registre musical", a-t-il conclut. 

                                                                                       Dadou. N

Tuesday the 11th. | Home | Joomla 3 Templates Joomlaskins