Prestation de l’artiste Djebassi Chemseddine

Prestation de l’artiste Djebassi  Chemseddine

La cinquième et dernière soirée du Festival International de la Musique Anadalouse et des Musiques Ancienne, qui s’est tenue jeudi 24 décembre à la salle Ibn Zydoun,   a été étrenné par le chanteur de Malouf Djebassi Chemseddine.

 

Sa  prestation de dix minutes a permis au public nombreux de découvrir  une de ses nouvelles chansons intitulées «Qaçantina Oum El-Hawadher. Cette chanson est, en fait, extraite de son dernier album, sorti à compte d’auteur, portant le même titre. Bien avant que l’artiste ne fasse son entrée sur scène, les présents  ont un avant gout du programme. Des photos de  Constantine avec sa ville, son architecture, ses ponts, ses penseurs et des artistes défilent sur un écran géant en boucle.  Quelques minutes plus tard, le chanteur de Malouf Chemseddine Djebassi fait son entrée sur scène. Il salue l’assistance chaleureusement avant de se placer devant le micro. Point d’instrument musical dans ses mains, il se lance dans un  beau play back, vantant les louanges de sa ville natale, Constantine. Dans une poésie des plus raffinée, il met en exergue cette ville qui abrite, actuellement la manifestation «Constantine, capitale de la culture arabe ». De sa belle voix, il propose un voyage initiatique aux convives, aidé en cela par le déferlement d’image en couleur et en noir blanc. A chaque déclamation de strophes, le public se montre généreux en youyou et  applaudissements. Cette chanson, lourde de sens est une intéressente initiative.

Manil Neil.

 

 Entretien express avec le chanteur de Malouf Chemseddine Djabassi

«  La musique Malouf fait partie de mes entrailles »

Propos recueillis

Par Manil Neil

Pourriez-vous revenir sur votre parcours artistique?

Mon parcours  artistique remonte à  plus de vingt cinq ans. J’ai des enregistrements de soirées que j’ai animées. Je suis passé par une multitude d’associations de Malouf à Constantine. Je détiens ma propre troupe depuis deux ans et qui porte, d’ailleurs, mon propre nom. Le Malouf fait partie de mes entrailles. La musique est ma passion mais cela ne m’empêche pas d’exercer un autre métier, celui de cadre commercial dans une société algérienne.

Pourrions nous avoir plus de détail sur votre chanson « Qaçantina Oum –El-Hawadher »

Cela fait  dix jours que cet album cadeau est sur le marché national. Cette chanson a été conçue en hommage à la ville de Constantine et à la manifestation «Constantine, capitale de la culture arabe ».  Cette chanson qui fait partie de la  première chanson de mon tout premier album résulte d’un travail colossal. J’avais la chanson depuis plus de quatre ans. Etant donné que Constantine a accueilli cette manifestation, je me suisdis que c’était le moment de l’éditer. Je voulais réaliser quelque chose à cette  belle ville  qui détient une riche civilisation. Le montage de photos a été très difficile. Je compter monter à l’avenir un clip. C’est un travail émanant d’un cœur .La chanson « Qaçantina Oum El -Hawadher » découle de mes propres paroles. La composition musicale a été confiée à Aichour Mustapha.

 

Pensez-vous que la manifestions qui se déroule, actuellement à Constantine à  donner une nouvelle impulsion à la ville

Vu les infrastructures que la ville de Constantine  a bénéficié dans le cadre de ce événement, je suis à même de dire que la ville commence à reprendre ses marques. Constantine a été et restera une capitale pour les autres nationaux. Elle fait partie des plus vieilles capitales du monde et ce, après Rome et Cirta.

MN

 

 

 

 

Tuesday the 11th. | Home | Joomla 3 Templates Joomlaskins