Concert de Mohamed Cherif Nasri

Un virtuose du chant et de l’oûd

Le second artiste a frôlé la scène de la salle Ibn Zeydoun, en cette dernière soirée du Festival International de la Musique Andalouse et des Musiques Anciennes, en ce jeudi du 24 décembre 2015, est le jeune chanteur de Malouf Mohamed Cherif Nasri.

 

 L’ensemble musical de jeune chanteur Mohamed Cherif Nasri fait une entrée fracassante sur scène. En effet, dés que les musiciens investissent la scène avec leurs instruments musicaux en mains, les  présents les applaudissent chaleureusement. La complicité est bien présente et ce, durant toute la durée du spectacle, d’une durée-rappelons-le- de quarante cinq minutes.  Si tous les musiciens sont vêtus d’une chemise et d’un pantalon noir, le leader et la vedette de l’ensemble  Mohamed Cherif Nasri est, pour sa part, est  paré d’un costume bleu clair. Ce jeune de vingt sept ans a  déjà la classe d’un maître avec son oûd qui ne le quitte presque jamais. Posé et humble à la fois, il salue gracieusement ses convives avec un sourire qui ne la quitte jamais. Il donne le là à ces comparses de toujours pour débuter le répertoire. Après un succulent instikbar, le programme est entamé au grand bonheur des convives par le titre «Rahft el hawa Lakine Djaheltouhou» suivi d’autres célèbres titres de références dont entre autres «Ah y a badir El hassini », «Allah Fi Sabil Allah Ma Sanâa El Hawa », « Qadi Elgharame », «Ya nass Djaret  Bi El Ghaib», « Wahch El Habib » ou encore «  Khalbi Mahmoum ». Les instruments se percutent et s’enchevêtrent, donnant naissance à des sons divins. Des solos sont même au programme. En témoignent, ces sonorités langoureuses du violon ou encore du oûd.Le chanteur Mohamed Cherif Nasri s’est familiarisé au chant Malouf à l’âge de huit ans. Il a débuté par la derbouka avant de s’essayer à la mandoline et ensuite à l’oûd. Sa première participation officielle remonte en 2000 au symposium de la musique Maghrébine qui a été organisée par l’association «  El Makam ».Il a crée son ensemble portant son nom en 2012. Il est détenteur de plusieurs prestigieux prix. Il a remporté la première place lors d’un concours instrumental de « luth » en 2004 à Constantine. Récemment, il a obtenu dans la même wilaya une distinction.

Il est à noter qu’à la fin de cette brillante prestation le chanteur de Malouf Mohamed Cherif Nasri  a été honoré. Le commissaire du festival international de la musique andalouse et des musiques anciennes Aissa Rahmaoui et le directeur de la maison de la culture de Blida, Mohamed Ayaich, ont remis à l’artiste Mohamed Cherid Nasri, le trophée du festival ainsi qu’un bouquet de fleurs.

Manil Neil.

 

 

 

 

 

Wednesday the 24th. | Home | Joomla 3 Templates Joomlaskins